L'ÉA réalise un pas de plus dans l’intégration des technologies numériques à sa pédagogie.

La réalité augmentée représente un outil digital supplémentaire dans la transmission du savoir. Il s’agit même surement d’une petite révolution dans la relation entre le formateur et ses élèves. Pour transmettre et recevoir de l’information ou collaborer, la réalité augmentée apporte une vraie valeur ajoutée. Le savoir spécialisé devient de fait disponible au bon endroit, au bon moment. Pour de la maintenance des systèmes, par exemple, cette solution prend tout son sens.

Karim Terki, Manager pédagogique du campus de Paris-Gambetta a décidé de s’en saisir avec son équipe d’enseignants. La start-up Spectral a donc été invitée à l’école pour une grande matinée de démonstrations et d’échanges auprès des étudiants comme des formateurs. Cette rencontre pourra donner lieu à des phases de tests et de collaboration pour continuer à développer les fonctionnalités liées à l’enseignement.

Cette entreprise spécialiste de la maintenance augmentée, déjà implantée dans l’industrie, propose notamment une solution de transmission du savoir-faire. Simple à prendre en main, elle rend possible, par exemple, la préparation d’un cours en travaux pratiques par l’enseignant sur une machine donnée. Une fois le scénario principal établi, le TP se déroule ensuite soit en présentiel, soit en distantiel. L’étudiant en proximité de l’installation à maintenir est  alors guidé par de l’information contextualisée et enrichie, prévue par le formateur.

L’enseignement peut donc être démultiplié par tout ce que permet la réalité augmentée. L’outil et ses possibilités sont très adaptés à la transmission du savoir. L’école L'ÉA et ses équipes d’enseignants veulent prendre ce virage.

Galerie Media
1/1