15 février 2019 : jour du premier rail et de la première pierre pour L'ÉA Itedec et ses formations ferroviaires

L'école L'ÉA concrétise d'une première pierre et d’un premier rail, sa future installation de formation aux métiers du ferroviaire sur son campus Itedec à Aubergenville.

La CCI Paris Ile-de-France a opté, dès 2017, pour l’ouverture de formations de pré-qualification à l’entretien des rails, de chefs d’équipe et de conducteurs de travaux ferroviaires. Sur différents campus de l’école L'ÉA, des formations ont déjà eu lieu, en lien avec les métiers liés au train.

Cette journée du vendredi 15 février s’inscrit donc dans une histoire et une volonté d’accompagner le développement du Grand Paris. La cérémonie s’est déroulée en présence de Didier KLING, Président de la CCI Paris Ile-de-France, Pierre BÉDIER, Président du Conseil départemental des Yvelines et du GIP ActivitY’, de Xavier GRUZ, Directeur du projet EOLE - NExTEO SNCF Réseau et de 100 invités.

L’objectif à terme est de répondre aux besoins en compétences du secteur ferroviaire. C’est un enjeu essentiel pour les entreprises, collectivités locales et établissements publics, tous soucieux d’offrir les meilleures conditions de transport possibles.
Pour ce projet ambitieux, L'ÉA et la CCI Paris Ile-de-France peuvent compter sur des partenaires essentiels : le Département des Yvelines et son agence d’insertion ActivitY’, SNCF Réseau, la Préfecture des Yvelines, Bouygues Energies & Services et Eltia Groupe.

L’Ile-de-France concentre plus de 40 % de l’activité nationale dans le domaine ferroviaire. Et les projets en cours ou à venir ne manquent pas : 1 299 km de Transilien, 587 km de RER, 220 km de métro, Grand Paris Express, EOLE, CDG Express… Avec l’entretien, la rénovation ou la construction, on estime les besoins en recrutement du secteur à 13 750 postes d’ici à 2025.
Cette région-capitale est également le premier poumon économique français et rassemble des territoires à forte densité de population.

Cette plateforme prochainement construite, unique en France, dotée de 600 mètres de voies et d’équipements de pointe, permettra d’apprendre et maîtriser les techniques professionnelles (viabilisation, signalisation, maçonnerie, réseau haut-débit, génie civil, voie ferrée…).

Ces formations s’adresseront autant à des jeunes attirés par ces métiers d’avenir, qu’à des salariés du secteur ferroviaire soucieux de monter en compétences ou à des personnes en reconversion professionnelle. En pratique, les formations couvriront des niveaux pré-Bac à Bac+3.

Les métiers préparés seront étendus à l'ensemble des besoins, en voici quelques exemples :

  • Câbleurs des installations de signalisation
  • Vérificateurs techniques des installations
  • Conducteurs de nacelle élévatrice rail-route
  • Poseurs caténaires
  • Superviseurs des travaux sur les caténaires
  • Mainteneurs des caténaires
  • Conducteurs de pelle rail-route
  • Poseurs de voie et d’appareil de voie

Le projet intéresse déjà de nombreux publics, comme en témoigne l’enthousiasme des entreprises du secteur, les élus, les personnes déjà formées et la presse dont voici quelques extraits, ci-dessous.

Le Parisien Aubergenville : l’EA-ITEDEC veut former 170 jeunes par an avec sa plate-forme ferroviaire

Yvelines Infos Aubergenville : nouvelle plateforme de formation aux métiers ferroviaires

TV 78 Yvelines | Se former aux métiers du ferroviaire à l’ÉA sur le campus d’Aubergenville