Objectifs

Acquérir des connaissances indispensables pour moins et mieux utiliser des produits phytosanitaires dans les espaces verts.
Acquérir et uniformiser les savoirs et pratiques des autres méthodes de lutte non chimiques avec en particulier l’utilisation des auxiliaires dans le cadre de la lutte biologique intégrée.
Réaliser un diagnostic et choisir la méthode de lutte biologique la plus adaptée et l'appliquer.

FC-illustration-agriculture-urbaine.jpg

Description

  • Dates de formation

    Du 14 mai 2018 au 16 mai 2018
    Du 24 septembre 2018 au 26 septembre 2018
  • Durée

    3 jours (21 heures)

  • Type de formation

    Inter-entreprise et possibilité en intra-entreprise
  • Type de diplôme

    Attestation de réussite
  • Contrat

    Stage court
  • Coût

    570 € (net de taxe)
  • Type de financement

    OPCA, entreprise, personnel, AIF (Pôle emploi)
  • Lieu

Contact

Télécharger la fiche

Pré-requis

Débutant.

Profil des candidats / Public

Personnel responsable des services espaces verts, particulièrement en production, traitement des arbres, fleurissement, confrontés à la pratique ou à la surveillance de la maintenance des espaces végétalisés et qui possède une expérience des procédés de lutte classique.

Programme

Présentation du thème et des principes méthodologiques

  • Rappel des connaissances sur les ravageurs et les moyens de lutte classique,
  • Connaître la nouvelle réglementation et l’actualité phytosanitaire,
  • Étude des principaux prédateurs et parasitoïdes,
  • Comptage et détermination des seuils d’intervention,
  • Évaluer la pratique de la protection biologique,
  • Évaluer les enjeux de la lutte biologique et les différences au regard des méthodes classiques,
  • Connaître les caractéristiques des ravageurs et auxiliaires et le fonctionnement des prédateurs et parasitoïdes,
  • Réaliser un diagnostic phytosanitaire,
  • Choisir le mode de lutte biologique adapté au regard du diagnostic,
  • Appliquer la méthode choisie.